Rainett, première marque à s’engager sur la qualité de l’air intérieur pour préserver la santé de ses utilisateurs

Qualité de l’air intérieur

POLLUTION DE L’AIR INTÉRIEUR

La menace fantôme

Le saviez-vous ?

  • Nous inhalons en moyenne chaque jour
    12 000 litres d’air.
  • Près de 80% du temps des Français est passé à l’intérieur.
  • L’air intérieur que nous respirons est 8 fois plus pollué que l’air extérieur.
  • En France, la pollution de l’air intérieur serait responsable de 20 000 décès prématurés tous les ans et de plus de 30 000 cas de maladies.
  • Il existe plus de 500 polluants toxiques dans l’air intérieur dont plusieurs cancérigènes.
  • 79% des habitations sont toxiques et 42% des intérieurs contiennent en moyenne 4 polluants cancérigènes.
  • Certains produits d’entretien peuvent contenir des composants chimiques et composés organiques volatils polluants pour l’air intérieur.

Source : Voisin, C., Chasseur, C., Gosselin, P., Fierens, S., & Van Nieuwenhuyse A. (2012). Institut scientifique de santé publique : Pollution de l’air intérieur. Bruxelles : Dr Johan Peeters. Centre Urbain asbl. (2013).

AIR INTÉRIEUR CONTRÔLÉ

1er label indépendant et international

Le label « Air intérieur Contrôlé » en bref :

  • International : la certification des produits se base sur plus de 119 normes et réglementations internationales et est reconnue dans le monde entier.

  • Fiable : les analyses sont réalisées par des laboratoires accrédités COFRAC et indépendants, qui respectent des méthodes d’analyse établies sur des normes ISO internationalement reconnues.

  • Indépendant : le label ne reçoit aucun financement des Etats ou institutions.

  • Transparent : des scénarios d’analyse disponibles en libre accès.

  • Une notation simple, claire et sans compromis : le label donne une note aux produits testés, allant de A+ à C en fonction des émissions de polluants dans l’air, permettant aux consommateurs finals d’avoir une information claire.

Pour en savoir plus : www.air-label.com

4 questions au Dr Pierre Souvet

Le Dr Pierre Souvet, Cardiologue, est le Président de l’Association Santé Environnement France (ASEF), composée exclusivement de professionnels de santé et ayant pour objectif d’informer sur l’impact des polluants sur la santé, et surtout de donner des conseils pour les éviter.
Reconnue d’intérêt général, l’association travaille sur tous les sujets en lien avec la santé et l’environnement.

Docteur, pourquoi la qualité de notre air intérieur est-elle importante ?

La pollution de l’air intérieur devient une préoccupation majeure des français car elle représente une menace bien réelle sur la santé avec une estimation de 20 000 décès par an et un coût de 20 milliards d’euros*. Ces chiffres peuvent être toutefois sous-évalués compte tenu des nouvelles études estimant les décès dus à la pollution de l’air à 67 000 contre moins de 50 000 précédemment.

De plus, les Français passent 80% de leur temps à l’intérieur et inhalent en moyenne 12 000 litres d’air par jour et par personne. Or, il existe plus de 500 polluants toxiques dans l’air intérieur dont plusieurs cancérigènes.

Par ailleurs, certains produits d’entretien ménager que nous utilisons au quotidien peuvent provoquer des émanations toxiques favorisant la survenue de maladies cardiovasculaires et respiratoires, d’allergies, de pertes de la fécondité et de cas de cancers. Préserver et contrôler notre air intérieur est un moyen de réduire l’impact des produits toxiques sur notre santé.

*source : ANSES, Étude du coût socio-économique des polluants de l’air intérieur, avril 2014.

Quels sont les polluants de l’air intérieur ?

On dénombre 100 000 substances chimiques sur le marché européen cependant, on ne connaît les effets sur la santé que pour une faible partie d’entre elles. Pire, lorsque l’effet nocif de certaines substances chimiques est démontré, elles ne sont pas forcément retirées du marché !
Peintures, sols, meubles, isolation, bougies parfumées et autres parfums d’ambiance, tabac, produits d’entretien ménager sont les principales sources de pollution dans nos intérieurs car ce sont les produits que nous utilisons quotidiennement. Les différents types de polluants sont catégorisés tels que :

  • Physiques (radon, humidité, amiante…) ;
  • Biologiques (acariens, moisissures, poils d’animaux…) ;
  • Chimiques (formaldéhyde, benzène, toluène, CO2, acroléine…) ;
  • Les composés organiques volatils (COV) qui sont fortement irritants, émissifs et corrosifs (parfums de synthèse, parabènes, acroléine, formaldéhyde, limonène, alcool…).

Quels sont les dangers liés à la pollution de l’air intérieur ?

Les dangers liés à la pollution de l’air intérieur sont multiples. On dénombre en moyenne 20 000 décès prématurés tous les ans. Parmi ce grand nombre de décès prématurés, plus de 30 000 cas de maladies sont des maladies cardiovasculaires et respiratoires, des cancers du rein et du poumon, des leucémies et des intoxications au monoxyde de carbone. Cependant, beaucoup de maladies dépendent du profil génétique, du type de produit et des doses utilisées, de l’âge, du sexe, de la fréquence et de la durée d’exposition. Quand on parle des dangers liés à la pollution de l’air intérieur, il est important de mentionner l’effet cocktail des produits que nous utilisons qui sont constitués d’autres substances telles que des acides ou des alcalines, qui dissolvent respectivement le calcaire et les graisses et auxquels se rajoutent toutes sortes de solvants, de conservateurs, de parfums, etc.

Quels sont vos conseils pour entretenir sa maison sans polluer ?

  • Aérer tous les jours au minimum 10 minutes matin et soir, été comme hiver, est déjà un geste simple du quotidien qui permet de réduire le nombre de polluants à l’intérieur mais aussi aérer selon les activités (ménage, cuisine, travaux etc…).
  • Si le logement se trouve à proximité d’un axe routier, privilégier une aération tôt le matin ou tard le soir.
  • Penser à nettoyer les VMC tous les trimestres.
  • Faire le ménage toutes les semaines.
  • Sélectionner des produits labellisés, comme les produits porteurs de l’Ecolabel, ou les produits testés par Air Intérieur Contrôlé et ayant obtenus une bonne note.
  • Préférer les nettoyants multi-usages afin de limiter le nombre de produits différents dans la maison.
  • Ceux bénéficiant de l’Ecolabel, ne contiennent pas de muscs nitrés ou polycycliques.
  • Faire attention aux dosages des produits d’entretien. Un surdosage ne nettoie pas plus efficacement mais augmente l’émission de COV polluants !
  • Faire attention à ne pas mélanger certains produits. Cela peut provoquer des réactions chimiques avec des émanations indésirables. Stocker les produits d’entretien ménager loin des sources de chaleur et dans un endroit ventilé de préférence.

Rainett a fait tester scientifiquement ses nettoyants ménagers par un label indépendant pour mesurer l’impact de ses produits sur la qualité de l’air intérieur. Le résultat A+ garantit de très faibles émissions dans l’air intérieur.